Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2017
"Quand il y a un enfant en danger, il faut prendre toutes les mesures."

-Maître Llorente, avocat d'Éric P.

La justice s'est injustement acharnée pendant un an sur un enseignant injustement accusé du viol d’une élève de Genlis (21) malgré les preuves irréfutables de son innocence :

- Deux sur le même poste, il a été accompagné en permanence d’une collègue le jour des faits supposés.

- Le sperme d'un membre de la famille ayant été retrouvé sur la culotte devrait légitimement induire une nouvelle instruction et permettre le rejet du chef d'accusation.

Comment ne pas émettre des doutes sur le bienfondé de confier l'enquête aux gendarmes de la brigade de proximité alors que la plaignante est une des gendarmes de ce même secteur ?

Pendant que la petite est toujours en danger, le véritable agresseur n'est pas inquiété par la justice.

Nous demandons donc que la justice élargisse ses investigations au vu des éléments recueillis par l'enquête.

Bien que la Cour d’Appel de Dijon ait levée la mise en examen d'Eric, reconnaissant par là son innocence, il a besoin de votre soutien pour que toute la vérité éclate enfin et pour obtenir un non-lieu définitif.

Retrouvez le comité sur les réseaux sociaux :

Côte d'Or : un instituteur accusé de viol sur une fillette clame son innocence

Publié le 14/10/2017
Source : BFMTV

L'analyse du sperme retrouvé dans la culotte de l'enfant de 4 ans révèle que c'est celui d'un membre de la famille toujours en contact avec l'enfant. Le même qui a porté plainte contre Eric P., l'instituteur mis en examen.

Devant des journaux retraçant l'affaire du viol, Eric P. se remémore son parcours du combattant depuis le remplacement qu'il a effectué dans une classe d'une école de Genlis, en Côte d'Or. "J'ai juste été dans le cas de figure pire encore que ce que je pouvais imaginer. Sur une enfant de quatre ans, un bébé... j'ai un enfant de cet âge-là. De dire que c'est un enfant de cet âge-là, que c'est lui qui me désigne, qu'il a vraiment été agressé. Mais c'est le cauchemar absolu", résume Eric P.
En 2016, l'instituteur est mis en examen pour le viol d'une élève de maternelle de 4 ans, dont il avait la charge au moment des faits. Des accusations dont le maître rem…

Il n'est plus seul dans son combat

Publié le 13/10/2017
Source : Bienpublic.com




Côte-d'Or : un instituteur accusé de viol en passe d'être innocenté

Reportage du 13/10/2017
Source : RTL
Le père de famille de 43 ans a toujours clamé son innocence depuis novembre 2016. Les derniers éléments de l'enquête semblent aller dans le sens de son innocence.

Télécharger l'émission au format MP3
Un instituteur, mis en examen depuis novembre 2016 pour le viol d'une fillette de 4 ans dans une école de Genlis (Côte-d'Or), dénonce une "erreur judiciaire". Devant la cour d'appel de Dijon, Eric P. a plaidé sa cause. L'enseignant a réclamé la levée de sa mise en examen jeudi 12 octobre.

Les derniers développements de l'enquête sont tels que la justice semble désormais donner raison aux dénégations de ce père de famille de 43 ans. Parmi les éléments à décharge : la culotte de la fillette a été expertisée, pas de trace d'ADN de l'instituteur. Mais une tache de sperme d'un membre de la famille de la victime. L'accusé, Éric P. témoigne au micro de RTL, "l'analyse révèle que le sperme n'est p…

La cour d'appel rendra sa décision d'ici un mois

Publié le 12/10/2017
Source : France3-régions


La justice va t-elle lever la mise en examen de l'instituteur de Genlis soupçonné d'agression sexuelle sur une enfant de 4 ans? L'audience de Cour d'appel de Dijon s'est terminée peu après 11 heures jeudi 12 Octobre. Elle rendra sa décision d'ici un mois.

Eric, l'enseignant mis en examen et emprisonné pendant quatre mois, avant d’être remis en liberté s'est toujours dit innocent. Il demande à la justice de lever sa mise en examen et de lui donner le statut de témoin assisté.



Ses proches et soutiens l'ont accompagné ce matin à la Cour d'Appel de Dijon. Parmi eux il y a des instituteurs et des parents d'élèves. Environ 80 personnes ont attendu debout à l'extérieur du bâtiment pendant tout le temps de l'audience.

Reportage : Gabriel Talon et Christophe Gaillard
Intervenants : Vincent Dumont, professeur des écoles - Christelle Guerini, parent d’élève - Etienne Chaveriat, professeur des écoles - …

Viol d'une fillette dans une école maternelle de Côte d'Or : les confidences d'Eric, principal accusé

Publié le 12/10/2017
Source : K6 FM


Ce jeudi 12 octobre, Eric P a rendez-vous avec la justice dans l'affaire du viol d'une élève de maternelle de 4 ans. Le principal accusé espère obtenir le statut de témoin assisté et la levée de sa mixe en examen.

Cet ancien instituteur de Genlis est accusé d’avoir violé une élève de maternelle de 4 ans le 14 novembre 2016. Désigné par la petite fille, l’instituteur est arrêté trois jours après… Il est ensuite placé en détention provisoire pendant plus de 4 mois.

Pour convaincre le juge d’instruction, il s’appuie notamment sur une preuve scientifique : le sperme retrouvé sur la culotte de l’enfant n’était pas le sien. Tout à l’heure devant la chambre de l’instruction de Dijon, l’homme espère enfin obtenir le statut de témoin assisté et la levée de sa mise en examen. Nous avons discuté avec Eric P.

Votre navigateur ne peut lire le fichier audio, vous devez installer flash Télécharger flash .

Côte-d'Or : l'instituteur accusé de viol espère être innocenté

Publié le 12/10/2017
Source : Le Parisien



Des éléments nouveaux remettent en cause les soupçons d'agression sur une élève de quatre ans en Côte-d'Or. Les enquêteurs s'intéressent de près à un membre de l'environnement familial de la petite fille.
Éric P. a toujours clamé son innocence. Mis en examen depuis novembre 2016 pour le viol d'une de ses élèves de quatre ans, cet instituteur de Genlis (Côte-d'Or) n'avait jusqu'ici jamais été cru. Les derniers développements de l'enquête sont tels que la justice semble désormais encline à donner du crédit aux dénégations de ce père de famille de 43 ans.

Devant la cour d'appel, le parquet général de Dijon se prononcera ce jeudi en faveur de son placement sous le statut intermédiaire de témoin assisté. C'est-à-dire un affaiblissement considérable des charges qui pèsent contre lui. La découverte du sperme d'un membre de la famille de la fillette sur la culotte de celle-ci a donné une tournure totalemen…

Instituteur de Genlis : témoin assisté ? Les soutiens étaient nombreux pour accompagner Éric

Reportage du 12/10/2017
Source : France3-régions

La présidente de la fédération "La Voix de l'Enfant" demande que le dossier soit réexaminé

La fédération "La Voix de l'Enfant" (qui regroupe 80 associations intervenant dans 101 pays pour défendre les intérêts d’enfants victimes de violence) demande que le dossier soit réexaminé.
Au regard de ce que dit la fillette, on lit qu’il y a des mots qui sont induits, que la petite reprend, que la petite ne dit pas clairement  indique Martine Brousse, présidente de "La Voix de l'Enfant".

Il est important que l’instruction aille beaucoup plus loin, reprenne tous les éléments, dont cette audition de l’enfant. Mais qu’il y ait aussi une recherche qui aille au-delà de celle qui vise uniquement l’instituteur ajoute-t-elle.

Propos recueillis par l'équipe de France 3 Bourgogne
Publiés le 11/10/2017 sur http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/genlis-instituteur-accuse-du-viol-fillette-est-il-victime-erreur-judiciaire-1345139.html

Genlis : l'instituteur accusé du viol d'une fillette est-il victime d'une erreur judiciaire ?

Article publié le 11/10/2017
Source : France3-régions
Il y a près d’un an, un instituteur remplaçant d’une école maternelle a été accusé de viol sur l'une de ses élèves âgée de 4 ans. Mais, au vu de plusieurs éléments troublants, de nombreuses voix (dont celle de La Voix de l’enfant) s’élèvent pour que le dossier soit réexaminé.

On ne vit plus avec ma famille. On survit. Eric, professeur des écoles, faisait un remplacement à l'école maternelle de la Chênaie à Genlis, en Côte-d’Or, quand "une fillette âgée de 4 ans a révélé à sa famille, mi-novembre 2016, avoir été victime d'attouchements" de sa part.

L’enseignant a été mis en examen et emprisonné pendant quatre mois, avant d’être remis en liberté.
Ce père de 4 enfants, qui n’a jamais eu affaire à la justice, s’est toujours dit innocent.
"On ne vit plus avec ma famille. On survit et on attend de passer à autre chose et on espère réussir à passer à autre chose quand tout sera fini", déclare Eric qui se dit v…

Grand format du BP : "On m'a mis sur le dos un crime de monstre"

Dossier publié le 09/10/2017
Source :  Bienpublic.com



Avec l'aimable autorisation de diffusion du Bien Public